top of page

S'ENVELOPPER DE DOUCEUR AVEC LE CALENDULA


Aujourd'hui c'est Ostara, l'équinoxe de printemps. Dans la saveur de cette première journée printanière, le Calendula déploie ses corolles d'un beau jaune-orangé.


◊ C'est aujourd'hui que j'ai décidé de le cueillir, pour recevoir sa médecine. ◊


Dans la région méditerranéenne, on le trouve sous sa forme spontanée (Calendula arvensis), mais il peut aussi être cultivé (Calendula officinalis). Il est souvent connu comme "Souci des jardins", mais ne nous cause aucun problème, bien au contraire!


◊ Le Calendula nous enveloppe d'un voile de douceur, c'est la force de son action thérapeutique. Même son nom est doux!

◊ Lorsqu'on la touche, on s'aperçoit que la plante est un peu collante : elle sécrète une résine qui, par pensée analogique, a orienté son usage thérapeutique vers le drainage du système lymphatique.

◊ Mais il est surtout réputé pour apporter sa douceur, calmer les irritations, les démangeaisons, crevasses et ulcérations de la peau et des muqueuses, en massage du périnée lors de la grossesse, et est idéal pour les peaux sensibles des bébés et des enfants.

◊ En usage externe, on va l'utiliser principalement sous forme de macérât huileux, et en alcoolature (diluée) pour applications locales.

◊ En usage interne (alcoolature), son action adoucissante du tube digestif a fait ses preuves. Il soigne les ulcérations gastriques, les oesophagites, les muqueuses intestinales enflammées... un vrai baume de douceur à l'intérieur!


•∞•


Le macérât huileux de Calendula est disponible à l'herboristerie, et l'alcoolature sera prête dans un peu plus d'un mois.


Que la printemps vous enveloppe de douceur !


Avec le coeur,


Julie






Comentarios


bottom of page