top of page

LITHA

"La vie sauvage et la femme sauvage sont toutes deux des espèces en danger. Au fil du temps, nous avons vu la nature instinctive féminine saccagée, repoussée, on l'a malmenée, au même titre que la faune, la flore et les terres sauvages... Au cours de l'histoire, les terres spirituelles de la femme sauvage ont été pillées, brûlées, ses tanières détruites au bulldozer, ses cycles naturels forcés à suivre des rythmes contraires à la nature (...). En réaffirmant leur relation avec la nature sauvage, les femmes reçoivent le don d'une observatrice intérieure permanente, une personne sage, visionnaire, intuitive, un oracle, une inspiratrice... qui insuffle une vie vibrante au monde intérieur et extérieur. Quand les femmes sont à la proximité de cette nature, il émane d'elles une lumière. Ce professeur sauvage, cette mère sauvage soutient envers et contre tout leur vie intérieure et extérieure." Clarissa Pinkola Estès



Je vous invite à un voyage, à la rencontre de vous-mêmes. Un voyage que j'effectue moi-même depuis plusieurs années, et qui s'intensifie ces derniers mois. En se connectant à la nature et à ses cycles, les hommes et les femmes peuvent se reconnecter à leur nature instinctuelle et sauvage. C'est un ancrage, une base, un fondement sur lequel il est possible de s'appuyer, se poser, se laisser porter en conscience. La lune et le soleil ont été les premiers repères de temps de l'humanité. Le "temps cosmique" rythme les saisons et pose les bases de l'agriculture et des fêtes dites païennes. Se relier aux cycles lunaires et à ces 8 temps forts de l'année est un fil conducteur qui nous relie à la mémoire de l'humanité. Nous sommes en lien avec nous-même et avec le vivant.


Le 21 juin sera LITHA, le solstice d'été. Cette fête cardinale en lien avec le feu est ancestrale. Chaque année, je ressens instinctivement le besoin de célébrer la lumière, si possible autour d'un feu de joie. En ce jour le plus long de l'année, la nature marque sa puissance, l'apogée de son énergie et son abondance. J'aime convier des ami.e.s à célébrer ce passage avec ma fille et moi, autour d'un repas partagé, des danses, de la musique et des chants. La proposition qui est faite, c'est de vibrer au rythme de l'énergie vitale lors de cette soirée, de partager de la gaité, de la joie, et de se sentir vivant.e.s et relié.e.s ensemble et à plus grand.



Les saisons sont aussi rythmées par les cueillettes. Après l'Ortie et l'Achillée millefeuille, ce sont les herbes magiques des bouquets solsticiaux, dites "Herbes de la Saint-Jean", qui vont m'accompagner durant l'été : L'hélicryse, le millepertuis, puis la lavande fine, la sauge sclarée, l'armoise, la verveine, ... seront mes plantes compagnes le temps d'une cueillette, et au-delà.




Je vous souhaite un merveilleux début d'été, vivant et vibrant! Julie

Comments


bottom of page