top of page

LA ROUE DE L'ANNÉE, LITHA & LES HERBES DE LA SAINT-JEAN


"La vie sauvage et la femme sauvage sont toutes deux des espèces en danger.

Au fil du temps, nous avons vu la nature instinctive féminine saccagée, repoussée, on l'a malmenée, au même titre que la faune, la flore et les terres sauvages... Au cours de l'histoire, les terres spirituelles de la femme sauvage ont été pillées, brûlées, ses tanières détruites au bulldozer, ses cycles naturels forcés à suivre des rythmes contraires à la nature (...).

En réaffirmant leur relation avec la nature sauvage, les femmes reçoivent le don d'une observatrice intérieure permanente, une personne sage, visionnaire, intuitive, un oracle, une inspiratrice... qui insuffle une vie vibrante au monde intérieur et extérieur.

Quand les femmes sont à la proximité de cette nature, il émane d'elles une lumière. Ce professeur sauvage, cette mère sauvage soutient envers et contre tout leur vie intérieure et extérieure."

Clarissa Pinkola Estès




Je vous invite à un voyage, à la rencontre de vous-mêmes.

Un voyage que j'effectue moi-même depuis plusieurs années, et qui s'intensifie au fil du temps.

En se connectant à la nature et à ses cycles, les hommes et les femmes peuvent se reconnecter à leur nature instinctuelle et sauvage. C'est un ancrage, une base, un fondement sur lequel il est possible de s'appuyer, se poser, se laisser porter en conscience.

La lune et le soleil ont été les premiers repères de temps de l'humanité. Le "temps cosmique" rythme les saisons et pose les bases de l'agriculture et des fêtes dites païennes.

Se relier aux cycles lunaires et à ces 8 temps forts de l'année est un fil conducteur qui nous relie à la mémoire de l'humanité. Nous sommes en lien avec nous-même et avec le vivant.

Ces 8 temps forts de l'année sont les suivants : Imbolc le 2 février, Ostara le 21 mars, Beltane le 1er mai, Litha le 21 juin, Lughnasad le 1er août, Mabon le 23 septembre, Samhain le 31 octobre, et Yule le 21 décembre (ces dates sont mentionnées à titre indicatif et peuvent varier de quelques jours).



LITHA • SOLSTICE D'ÉTÉ • ALBAN EIFIN • LA LUMIÈRE


Dans toutes les traditions païennes d’Europe, Le solstice d'été est l’une des principales fêtes qui marque le point culminant du soleil dans son cycle annuel autour du 21 juin. Le soleil est alors à son zénith, à l’endroit le plus élevé de son cheminement céleste. Pendant cette célébration, le monde céleste est tout puissant, rayonnant de lumière, de joie, de forces vives pour celles et ceux qui collaborent avec le rythme des cycles saisonniers. Les solstices sont un temps de célébration du maintien de l’équilibre de la nature cosmique, et de l’harmonie de la magie des cycles naturels. C’est la fête de la Renaissance et de la Fertilité, qui célèbre la Déesse-Mère en tant que Femme originelle.


Traditionnellement, on cueille à cette période les "HERBES DE LA SAINT-JEAN". Ces 7 herbes sont sacrées et considérées comme des herbes protectrices des hommes et des femmes : (Millepertuis, Armoise commune, Joubarbe, Lierre terrestre, Sauge officinale, Achillée millefeuille et Verveine officinale).

Elles possèdent toutes des vertus protectrices et médicinales.


La médecine de ces plantes se trouve à ce moment précis activée par le Feu originel, pour la guérison du corps et de l’âme. Les cueillir au crépuscule ou à l’aube a son importance, car c’est à ce moment que la lumière et l’obscurité s’unissent dans une harmonie divine. Également, lorsque le soleil est à son zénith, elles sont chargées d'énergie solaire à son apogée à ce moment de l'année, qu'elles restituent telle une bénédiction pour l'humanité. Leurs bienfaits sont d'une puissance inégalée pour le reste de l'année.


Célébrer les fêtes saisonnières, méditer sur le pouvoir des éléments, visiter les sites anciens, baigner dans les énergies de la lune, du soleil, et des étoiles sont des moyens de revenir à Soi tout en nous ouvrant aux pouvoirs des univers visibles et invisibles. Nous sommes soutenu(e)s.


De tout coeur,


Julie





コメント


コメント機能がオフになっています。
bottom of page