top of page

Généreuse Ortie


J'ai beaucoup d'affection pour l'ortie, et elle me le rend bien.

On dit souvent "qui s'y frotte s'y pique" et je dois dire qu'aujourd'hui elle a été très "affectueuse" avec moi lorsque je suis allée la cueillir!

J'avais pourtant protégé mes mains, alors elle a choisi mes avants-bras. Mes jambes n'ont pas été épargnées non plus, la toile de lin de mes vêtements n'était pas suffisament épaisse pour parer aux brûlures causées par ses poils de silice urticants.


Elle leur doit son nom d'ailleur, c'est URTICA DIOICA, la grande ortie dioique.


 

Elle était vénérée par les peuples Celtes, et symbolisait la foi et la persévérance qui nous sont nécessaires pour aller voir au-delà des apparences, nous donnant accès à des trésors cachés.


Je ne vais pas faire la liste de toutes ses propriétés, c'est une véritable panacée.

Ses cristaux de lumière se diffusent dans tout le corps et nettoient ce qui doit l'être, tout en soutenant notre organisme.


Elle est utilisée en cuisine, au jardin, en tant que médicinale : elle est en effet très riche en minéraux, magnésium, fer, chlorophylle...


Tout cela en fait une plante tonique, nourrissante, reminéralisante, adaptogène, dépurative, diurétique, elle tamponne les déchets acides, "nettoie" le sang, prend soin des articulations douloureuses, et sa chlorophylle assainit le milieu intestinal.


Il est aisé de trouver dans la littérature la liste de toutes ses propriétés, et de s'informer de ses quelques contres-indications, notamment en cas d'insuffisance rénale.


 

Ma cueillette achevée, non sans remercier, c'est avec l'eau pure et fraîche d'une source que j'ai calmé mes brûlures, et prélevé quelques litres d'eau nécessaires pour la distillation.


Là encore, Dame Ortie a été généreuse, elle m'a livré plusieurs litres d'hydrolat gorgé de bienfaits.








Comentários


bottom of page